Pourquoi il ne faut pas avoir peur des images de l’accouchement, même par césarienne?

Un cri du coeur me vient : « N’ayez pas peur des images de l’accouchement, même par césarienne ».

Je rencontre beaucoup de parents tentés par un reportage photo de l’accouchement ; Ils en ont envie, ils comprennent l’intérêt, ils voient l’usage qu’ils en feront….mais ils ont peur. Peur de ce qu’ils vont voir. Dans le cas de la césarienne, la peur est encore plus forte. Car en effet, les conditions sont celles du bloc opératoire. Il y a incision, anesthésie, intervention.  Mais rappelons nous que ce moment est d’abord une naissance. La naissance d’ un enfant, un moment unique dans l’histoire d’une famille. C’est le début d’une grande aventure, celle de la vie d’un être humain, d’un futur adulte. C’est également pour le couple la confirmation d’un amour, l’incarnation d’une union.

Pendant la césarienne, il y a un geste opératoire qui est au service du bon déroulement de la naissance. Ce geste chirurgical brise la dimension naturelle de l’accouchement. Mais il ne doit pas masquer la dimension sacrée de ce qui se joue à ce moment là. L’enfant arrive au monde. Il entre dans une ère nouvelle, accompagné par des parents émus, une équipe médicale active. A sa sortie du ventre, il est couvert d’attention, pris en charge, embrassé, protégé. La femme vit elle-aussi une transition importante : elle passe de femme enceinte à mère ; son corps vit un grand chamboulement. Cette épreuve de l’accouchement marque la fin d’un chapitre mais résonne aussi comme un début. De nouveaux projets sont envisagés et de belles perspectives démarrent.

Il est important de ne pas focaliser toute son attention et son imaginaire sur l’intervention, le sang, la peur

  Lors de la naissance, même par césarienne, des émotions heureuses sont là. La joie, la douceur, la découverte sont au rendez-vous et c’est ce que retiennent mes images. Elles s’intéressent à la magie que déclenche l’arrivée au monde d’un enfant. Ainsi, la photographe que je suis cueille des regards, des gestes, de la tendresse, des visages rayonnants, des baisers, des sourires, dans le seul but de les restituer aux parents qui auront oublié la majorité de ces instants. Une fois l’enfant né, toute l’attention se porte sur lui. Et immédiatement, le moment de l’accouchement s’évanouit dans notre mémoire.

  Un reportage photo de la naissance au service des parents n’est pas un documentaire sur l’accouchement, ni sur la césarienne. Aucune image de gestes techniques, de sang, d’outil. Le décor et les costumes sont certes médicalisés si l’accouchement a lieu en structure, mais l’histoire que racontent les images est une histoire humaine. C’est votre histoire. L’histoire de l’amour qui existe à ce moment là dans votre couple, l’histoire d’une femme, qui découvre pour la première fois un être qu’elle héberge dans son corps depuis plusieurs mois, l’histoire d’un homme qui comprend soudain ce qu’est être père. Cette histoire est forte, cette histoire est belle, et les images réalisées à ce moment là sont empruntes, teintées de ces émotions uniques et inoubliables.

  Ainsi, les photographies de l’accouchement de votre enfant seront parmi les plus belles images que vous possédez. Vous y serez fortement attaché et vous les conserverez avec bonheur toute votre vie…comme vos photos de mariage!

Laisser un commentaire